Atlas de la biodiversité : des outils pour participer

Atlas de la biodiversite communale

Près de 6 ans après le lancement de l’Atlas de la biodiversité des communes (ABC) en mai 2010, par le ministère de l’Écologie, de l’Énergie et du Développement durable (MEDDE), plus de 300 communes sont désormais concernées.

Hyères est une des communes participantes à l'ABC

Hyères est une des communes participantes à l'ABC

Un atlas pour quoi faire ?

Chaque ABC est élaboré à l’échelle communale ou intercommunale, à partir d’un inventaire précis et cartographié des habitats, de la faune et de la flore et avec l’appui d’une équipe d’experts pluridisciplinaires sur laquelle la collectivité est invité à s'appuyer.

Les objectifs affichés par le ministère sont ambitieux :

  • Sensibiliser et mobiliser les élus, les acteurs socio-économiques et les citoyens à la biodiversité
  • Mieux connaître la biodiversité sur le territoire d’une commune et identifier les enjeux spécifiques qui y sont liés
  • Faciliter la mise en place de politiques communales ou intercommunales qui prennent en compte la biodiversité.

Les moyens d’y parvenir

Pour mettre en œuvre cet ABC,  l’ensemble des acteurs locaux (élus, acteurs socio-économiques, grand public, scolaires, associatifs) sont invités à se mobiliser et se réunir afin de partager les connaissances déjà disponibles sur la biodiversité de la commune et permettre à chacun de se mobiliser. Le ministère de l’Ecologie recommande ainsi « de compléter les connaissances en matière de biodiversité à l’échelle du territoire en inventoriant et cartographiant la biodiversité, en s’appuyant sur les professionnels ou des associations naturalistes » mais aussi de « susciter la participation du grand public à divers programmes de sciences participatives ».

Qui peut participer ?

Toutes les communes ou intercommunalités françaises peuvent s’approprier les outils mis à disposition par le site du ministère, même si pour l’heure leur nombre reste réduit, notamment en région Paca où seulement six villes étaient concernées (Cannes, Vence, Briançon, Hyères et Mazaugues).

Une aide technique au service des territoires

Nous avons développé, au sein de Natural Solutions des outils et des solutions numériques, en Open source, tant pour la cartographie (SIG) que les relevés naturalistes. Autant d’aides précieuses pour les petites communes qui souhaitent s’approprier le projet d’Atlas de la biodiversité mais qui hésitent à le faire par manque de moyens ou de compétences en interne.

Lire aussi : Biodiversité et bâtiment : une alliance contre-nature ?