10 conseils pour développeur hybrides

Le développement d’applications mobiles hybrides a le vent en poupe. Et c’est bien logique : elles représentent un gain de temps important lors de la phase de production et évite la réalisation de prototypes pour chacun des OS présents sur le marché du mobile. Les 10 conseils qui suivent s’adressent aux développeurs d’applis junior mais aussi aux spécialistes du web qui souhaiteraient élargir leur champ d’intervention au mobile.

Applications  hybrides

1. Privilégier Cordova ou Phonegap

Nous avons détaillé dans un précédent billet disponible ici, les multiples avantages de Phonegap. Certains développeurs préfèrent utiliser Cordova et ne jurent que par ce framework… Nous ne trancherons pas ici cette querelle ! L’essentiel est que l’un comme l’autre vous éviteront de devoir apprendre les langages de programmation spécifiques pour les différents OS mobiles existants sur le marché.

2. Utiliser un framework JavaScript…

logo-react.png

Backbone, React ou Angular : chacun de ces différents framework JavaScript Open Source a ses défenseurs et ses détracteurs. Retenez simplement qu’un développeur qui reprendra en cours ou poursuivra votre projet pourra le faire facilement et sera en terrain connu.

3. … et un framework UI

Vous n’aurez, là encore, que l’embarras du choix entre les différentes solutions à votre disposition : Bootstrap, Foundation… Leur prise en main est relativement simple et leurs avantages multiples, notamment un gain de temps important dans la phase de production.

4. Limiter les plug-in Cordova

Gardez en tête que les plug-in Cordova sont créés à un instant T, pour une version donnée : chaque mise à jour du framework augmente le risque que ces derniers deviennent, du coup, obsolètes et entraînent des bugs. La meilleure solution est de limiter les plug-in aux fonctionnalités essentielles de l’appli, voire de coder en JavaScript, quitte à rechercher de la documentation en ligne ou sur les forums spécialisés.

5. Effectuer les premiers tests sur Google Chrome

developpeur hybrides

Le rendu de l’appli dans Chrome est similaire à celui qui apparaitra sur un mobile. Le navigateur de Google offre d’autre part des outils de débugage, permettant d’effectuer les modifications directement dans le navigateur. Cela ne vous empêche pas de réaliser des tests réguliers sur des mobiles…

6. Donner la priorité aux transitions CSS…

Contrairement à des animations JavaScript : les transitions CSS sont plus performantes et elles offrent un rendu graphique plus fluide.

7. …Et aux native scrolls CSS

L’utilisation de native scrolls CSS offre –à l’instar des transitions CSS- un gain de temps lors de la phase de développement, par rapport à des scrolls JavaScript.

hybride

8. Limiter les accès internet

Prévoyez d’« embarquer » le maximum de contenus accessibles off line (les images, par exemple), sur votre future application : cela offrira plus de fluidité pour l’utilisateur, tout en sollicitant moins la batterie de son téléphone ; Cela réduit aussi le temps de développement : solliciter une ressource sur internet implique de prévoir des solutions, dans les cas où elle n’est pas disponible.

9. Restreindre les fonctionnalités nécessitant la géolocalisation

Chaque OS gère de façon différente la position, ce qui implique de prévoir des solutions au cas par cas, pour les futures erreurs potentielles.

10. Evitez WebSQL pour la sauvegarde des données

Privilégiez localStorage, pour sauvegarder les données de l’appli sur le mobile. WebSQL implique d’utiliser la syntaxe SQL : a contrario, lire du localStorage revient à lire un objet JavaScript. D’autre part, WebSQL n’est pas une solution pérenne, n’ayant pas été validé par le W3C.

Lire aussi: nos applications cordova

 

 

 

Posted on March 17, 2016 and filed under développement.