Des nouveautés ecoRelevé pour Noël

ecoRelevé : Collectez des données sur le terrain en toute simplicité !

ecoReleve camera trap.png

Vous pouvez enfin dire adieu à vos notes papiers ! ecoRelevé Biodiversité est un logiciel web et mobile qui vous permet de saisir, localiser, gérer et partager vos données de terrain en flux tendu, même en mode déconnecté.

Grâce à ce logiciel, vous pourrez donc créer vos propres formulaires, saisir vos observations géolocalisées sur le terrain (plantes, animaux...) et gérer ces données, directement via ecoRelevé ou par transfert sur votre SIG, de manière facile et rapide, vous évitant donc les pertes de données ou les doubles saisies.

Nos nouveauté

  • Application mobile (Sydonie)

  • Module Camera trap

  • Position player pour le suivie de collier GPS

ecoReleve cameraTrap

zoom sur le bio-logging

Le biologging consiste à attacher des dispositifs d’enregistrement de données (par exemple, des GPS, des étiquettes de stockage de données, des pucs RFID) enregistreurs de données électroniques) aux animaux. Cette définition inclus tous les dispositifs de localisation tels que radio ou dispositifs de repérage par satellite. L'approche est suggérée pour avoir émergé dans les années 1940, quand une jauge de profondeur capillaire était attaché par Pers Scholander à une baleine harponnée recueillir des informations sur le maximum de cétacés.

ecoReleve GPS Position.png

Au cours des 20 dernières années, la miniaturisation et les innovations technologiques ont permis de rendre le biologging plus efficace et l’appliqué aux plus petits animaux exploitant tout type d’environnement (aquatique, terrestre ou aérien) permettant ainsi aux chercheurs d’aborder un panel de questions de plus en plus diversifié.

Comme pour aller toujours plus loin, le bio-logging, en particulier la mesure de micromouvements, servirait à accéder à l’état interne sans avoir à percer la peau. «  C’est ce que nous avons mis en évidence chez des éléphants d’Afrique, des consommateurs d’ecstasy et des cafards  », assure Rory Wilson, professeur à l’université de Swansea (Pays de Galles), dans une étude parue dans la revue Frontiers in Ecology and the Environment en décembre 2014.




Posted on December 20, 2018 and filed under ecoReleve.