Science participative et economie de l'attention

L’économie de l’attention est une nouvelle branche des sciences économiques  qui traite l'attention comme une ressource rare.

« Dans un monde riche en information, l'abondance d'information entraîne la pénurie d'une autre ressource : la rareté devient ce que consomme l'information. Ce que l'information consomme est assez évident : c'est l'attention de ses receveurs. Donc une abondance d'information crée une rareté de l'attention et le besoin de répartir efficacement cette attention parmi la surabondance des sources d'informations qui peuvent la consommer »

— Simon, H. A. « Designing Organizations for an Information-Rich World

Economie de l'attention

La science participative s'impose depuis quelques années comme une option crédible pour la collecte de données en biodiversité. Elle consiste à utiliser la force de frappe de milliers d'individus qui, par leurs outils numériques, leur passion ou leur simple présence au bon endroit au bon moment, se changent en rouages d'une machine de calcul à la puissance inédite.

Mais attention, tout n'est pas si facile. La courbe de contribution s'apparente souvent à une longue traine et très peut de contributeurs sont réellement acharnés. Nous sommes confrontés comme tous projet numériques à la réalité de l'économie de l'attention.

Comment réussir son projet de science participative quand on est en concurrence avec Facebook, Instagram et autre Snapchat? 

Dans cette présentation (TDWG 2013) nous exposons qu'il est nécessaire de faire appel aux ressorts de la gamification et au design émotionnel pour construire des programmes qui aient une chances de fonctionner.

Rovellotti O., Chabalier J., Sahl A. (2013), Crowd sourcing in an attention economy. Proceedings of TDWG 2013, Florence, Italy

Posted on May 2, 2018 and filed under Science Participative, tourisme.