Des outils numériques pour le suivi et l’inventaire du patrimoine arboré

Quels sont les outils numériques pour la gestion des arbres ?

arbre en ville

La gestion des arbres en milieu urbain s’appuie sur une base de données, une cartographie et une application mobile pour un suivi au plus près des arbres sur le terrain, et pour en effectuer l’inventaire.

Chaque collectivité dispose d’un service qui a en charge la surveillance et l’entretien des arbres gérés individuellement dans les rues (alignements) ou dans les parcs, jardins, cimetières, écoles, et autres équipements municipaux.

Ces arbres sont inspectés et diagnostiqués chaque année, un certain nombre d’entre eux faisant l’objet d’un relevé phytosanitaire détaillé par les agents sylvicoles.

Cette gestion, qui se distingue de celle des arbres en massifs forestiers, s’appuie le plus souvent sur une application métier ayant une composante cartographique : les coordonnées de chaque arbre sont enregistrées ce qui permet de les repérer sur une carte.

Une carte d’identité informatique pour chaque arbre

Améliorer la gestion des arbres d'alignement implique de suivre en temps réel l'évolution de chaque arbre. Une base de données informatisée sur tous les arbres d'alignement de la ville est nécessaire. L’application sur laquelle se base ce système doit évoluer avec les nouvelles technologies. Elle permet un suivi de tous les arbres du patrimoine arboré.

Chaque arbre est suivi par sa " carte d'identité informatique " regroupant toutes les informations concernant sa date de plantation, les arrosages successifs, les élagages, l’état sanitaire (état physiologique, plaies, champignons, chocs) pour faciliter le diagnostic des arbres dangereux et fait l’objet d’un suivi régulier.

Les outils de gestion

Cette gestion informatisée du patrimoine arboré repose sur :

Une application mobile (sur tablette tactile) qui permet de saisir des informations sur le terrain, de réaliser des états phytosanitaires, de prendre des photos, de mettre à jour la fiche de l’arbre.

Une application bureautique de gestion qui permet d’accéder aux données collectées sur le terrain, de saisir des informations (consignes d’arrosages, suivi sanitaire approfondi, préparation des dossiers d’abattages, …), d’établir des tableaux de suivi (commande des arbres à planter, ..) et d’analyser les données collectées (statistiques diverses sur le patrimoine arboré, …).

Pour en savoir plus consultez notre article : la gestion des arbres en milieu urbain

Une cartographie

Les données produites dans l’application peuvent être exploitées dans une application SIG (Système d’Information Géographique) permettant de visualiser et de préparer des cartographies thématiques (carte des états phytosanitaires, des différentes essences…) facilitant leur exploitation, leur analyse et leur diffusion.

 

 ecoRelevé, l’outil pour la gestion des arbres

Natural Solutions développe un solution pour les services de l’arbre en collectivité.

Vous pouvez enfin dire adieu à vos notes papiers ! ecoRelevé est un logiciel web et mobile qui vous permet de saisir, localiser, gérer et partager vos données de terrain en flux tendu, même en mode déconnecté.

ecoRelevé est également un outil de cartographie numérique. En effet, si vous utilisez des données géo-référencées, il vous permet de gérer tous types de géométries (points, lignes, polygones, trames et mailles), couches Rasters, fonds de carte (IGN, Landsat, BD ortho) et d'importer ou d'exporter tous types de formats SIG (ArcGis, SHP, Mapinfo, KML, GML) car il est conçu de manière à s’interfacer simplement et efficacement avec votre SIG (ArcGis, QGIS, GeoServer ou GeoNetwork) et votre serveur de bases de données (PostgreSQL, MySQL, SQL Serveur, ORACLE et Access).

Grâce à ce logiciel, vous pourrez donc créer vos propres formulaires, saisir vos observations géolocalisées sur le terrain et gérer ces données, directement via ecoRelevé ou par transfert sur votre SIG, de manière facile et rapide, vous évitant donc les pertes de données ou les doubles saisies.

Pour en savoir plus consultez notre article : le carnet de terrain passe au numérique