Votre application a-t-elle la bonne posture ?

Avec le développement des nouvelles technologies, l’Homme passe de plus en plus de temps à son bureau, sur son smartphone ou devant sa tablette, c'est triste mais c'est un fait. Si votre application se trompe de posture, si elle part sur un mauvais pied, elle peut échouer dans la compétition pour le temps de cerveau disponible.

Le terme "posture d'application" caractérise la nature de l'interaction d'une application avec son utilisateur. Le terme a été inventé par le visionnaire Alan Cooper, qui a caractérisé quatre «postures» pour les applications: souveraine, transitoire, démon, parasite et j'ajouterai sympathique.

 

Application souveraine

Application souveraine

Application souveraine

Une application souveraine est un programme qui monopolise l'attention de l'utilisateur pendant de longues périodes.

Pour une application souveraine vous pouvez vous permettre d'utiliser la totalité de l'écran disponible, ces applications peuvent/doivent avoir un style classique, les documents que l'utilisateur manipule doivent être au centre de l'interaction. Pour une application souveraine vous devez privilégier la puissance à la découvrabilité.

La plupart des applications desktop sont des applications souveraines mais de plus en plus de "petites" applications ont récemment fait irruption sur votre bureau.
 

Application transitoire

                       Applications transitoires

                       Applications transitoires

Cooper définit les applications transitoires ainsi:

"Une application de posture transitoire va et vient, présentant une fonction unique et à haute valeur ajoutée avec un ensemble restreint de fonctionnalités . Le programme est ouvert a la demande , il apparaît et accomplit son travail, puis il part rapidement, laissant l'utilisateur continuer son activité normale, généralement une application souveraine."

Les applications transitoires doivent être simples et efficaces, et se limiter à l'interaction essentielle. Il est essentiel de privilégier la découvrabilté et si possible conserver l'état et l'historique d'utilisation.

Sur mobile très peu d'applications sont souveraines.

Les applications parasites ou auxiliaires sont similaires aux applications transitoires en fournissant un ensemble limité de fonctionnalités et occupent un petit espace, mais elles sont affichées de manière persistante et peuvent être utilisées pendant une longue période de temps. 

Application démoniaque  

Les applications démons sont des processus en arrière-plan qui ne nécessitent aucune interaction directe avec les utilisateurs. Leur Ux est limitée sinon inexistante mais il est possible qu'elle doivent interagir avec d'autres processus.

 Application sympathique

Ces dernières années ont vu apparaître un nouveau genre d'application: les applications sympathiques.  En effet l'IA et les réseaux sociaux nous proposent de converser avec un genre nouveau d'interface,  les robots conversationnels. Ces Bots sont dotés d'une personnalité et une courbe d'apprentissage quasi nulle.

Ces nouvelles interfaces sont encore limitées mais le seront-elle encore pour longtemps?

Quel que soit votre besoin d'application web ou mobile (ou bots) Natural Solutions peut vous aider à définir la bonne posture pour éviter d'avoir mal au dos.

A lire aussi : qu'elle personnalité pour votre application

Posted on April 12, 2017 and filed under UX.